Les visionnaires de Labin

Visitez et découvrez la vieille ville de Labin à travers les récits des célèbres visionnaires de Labin: les courageux mineurs de la République de Labin, la vie émouvante du réformateur protestant Matija Vlačić Ilirik, l'inventeur de l'indicateur de vitesse Josip Belušić, la première activiste sociale et pédagogue istrienne Giuseppina Martinuzzi ainsi que des familles nobles Scampicchio et Battiala-Lazzarini. Le musée nationale qui détient  la plus grande attraction de la vieille ville, vous attirera avec le tunel minier dans le palais baroque, le palais de la renaissance qui vous emmenera dans le passé des nobles, ainsi que dans la ville basse de Labin allez voir Pijacal, le complexe protégé du patrimoine industriel culturel avec le puits (l'entrée avec l'ascenceur) accédant à la mine, „Lamparna“ et la nouvelle bibliothèque futuriste de la ville. Vous pourrez finir votre visite par la ville minière de Raša qui est la plus jeune ville istrienne.

Le musée national de Labin

Prenez le temps de visiter un des plus attractifs musée croate, situé dans le palais baroque „ Battiala-Lazzarini“. Dans les caves de musée vous pourrez voir la représentation de la mine puisque vous emprunterez un tunnel long de 150 mètres et qui retrace la riche histoire minière de Labin. À cause de cette réplique de la mine le guide Lonely Planet a classé le musée de Labin parmi les 10 des musées les plus originaux de Croatie. Après avoir emprunté le tunnel qui retrace la vie des mineurs de Labin, les cartes interactives et les enregistrements musicaux des instruments traditionnels istriens vous conduiront dans un autre univers celui de la riche histoire de Labin à partir de la bataille d'Uskok à l'impressionnante loi sur les chaudières, le récit de l'inventeur de compteur à vitesse et la vie du phisicien et mathématicien Josip Belušić né dans le petit village Županići près de Labin. Il est l'inventeur en 1888 construit du 1er  compteur à vitesse électrique et sans son idée de génie nos voitures, nos avions et nos  bateaux ne fonctionneraient pas ainsi de nos jours.

1. svibnja 6

T +385 (0)52 852 477
M +385 99 261 3276

narodni.muzej.labin@pu.t-com.hr

Jours ouvrables du lundi au vendredi de 10 H à 13 H
Juillet et Août visites de 10 à13 heures et 18 à 22 heures. Fermé le Dimanche.

Les groupes sont organisés pour la visite après réservations et les horaires sont précisés ensuite.

Collection mémoriale de Matija Vlačić Ilirik

Avec la collection mémoriale de Matija Vlačić Ilirik né le 3/03/1520 à Labin et mort le 11/03/1575 à Francofort sur Maine, vous découvrirez la vie passionante de réformateur protestant qui était le plus proche collaborateur de Martin Luther et un des esprits les plus influants en Europe au XVI ème siècle. Excellent théologien, historien de l'église ainsi que professeur de latin et de grec, Matija Vlačić a écrit plus de 200 livres. La collection se trouve tout près du Musée de Labin dans le palais Francovich où vous pourrez lire les copies de ses oeuvres les plus connues „Les centuries de Magdeburg“ (histoire de l'église en 13 volumes) et „La clé de l'écriture sainte“. Matija Vlačić est devenu protestant par l'intermédiaire de son oncle Baldo Lupetin, frère et martyr de l'inquisition à Venise. Il est l'ami de Martin Luther auteur de réformes principales et a été père de 19 enfants.

Giuseppine Martinuzzi 7, Labin

T +385 (0)52 852 477
M +385 (0)99 261 3276

Jours ouvrables du lundi au vendredi de 10 H à 13 H
Juillet et Août visites de 10 à 13 heures et de 17 à 19 heures. Fermé le Dimanche.

Les groupes sont organisés pour la visite après réservation et les horaires sont  précisés ensuite.

„Marenda“ snack sur les murs

Après une visite romantique des palais des nobles, des petites ruelles silencieuses et les places remplies de galeries d'art, prenez le temps de vous reposer sur la plus belle promenade de la vieille ville de Labin. Le repas traditionel „marenda“ ou le repas du midi vous atendent. Entourés par les remparts de la vieille ville et une vue extraordinaire sur les eaux bleues vertes de Rabac avec au loin les îles Cres et Lošinj, posez-vous et dégustez l'ancienne „maneštra“ (potage lié aux haricots secs, pommes de terre, maïs ..), ou les anchois avec des tomates séchées et câpres, ou des tagliatelles au crabe frais, ou les pommes de terre du pêcheur, ou les calmars farçis au jambon et aspèrges,  ou du foie en ragoût avec des oignons et une sauce au vin et pour le dessert commandez des beignets aux raisins secs et à l'eau de vie locale. N'oubliez pas d'accompagner votre plat par un verre de malvoisie de Labin ou un merlot et profitez de ce majestueux décor des temps anciens et de cette vue de rêve.

Restoran Kvarner
Šetalište San Marco bb, Labin

T +385 (0)52 852 336

www.kvarnerlabin.com

Giuseppina Martinuzzi

En face du noyau de la vieille ville, dans la zone de Rialto se trouve la maison native de la plus célèbre femme socialiste istrienne. Pédagogue et politicienne Giuseppina Martinuzzi est née le 14/02/1844 à Labin et morte le 25/11/1925 à Labin. Giuseppina  Martinuzzi est née dans une famille respectée du podestat Giovanni Martinuzzi. La famille est venue au début du 18-ème siècle de la Fourlanie. Comme de nombreuses jeunes filles de la haute société Giuseppina Martinuzzi voulait devenir institutrice. À 32 ans, elle travailla avec les enfants d'ouvriers et paysans dans les écoles de Trieste, puis dans la vieille ville de Hvar. Elle est devenu l'institutrice préférée des pauvres. Son oeuvre Manuale mnemnonico (Manuel mémothique) de 1866 décrit comment aider sa mémoire à mémoriser. Au début du 20-ème siècle elle s'est plongée dans la politique et a proposé des idées passionnantes sur le socialisme humain. Elle a publié une oeuvre de caractère social poème „Ingiustizia“ (Injustice). Elle a été une des premières femmes socialistes au monde. Elle a tenu de nombreux discours sur les droits des enfants, des travailleurs et surtout des femmes. Elle a beaucoup oeuvrée aussi sur la collaboration des peuples Croates et Italiens en Istrie. Vous pourrez voir au 2 ème étage du musée ses  meubles, son manuel mémotechnique et ses cahiers personnels.

La république de Labin et la culture de sa mine

L'exploitation minière a marqué l'histoire de Labinština qui a vécu pendant des décennies du produit de l'excavation du charbon. La grêve des mineurs (2/03 au 8/04.1921) et ensuite leur autonomie avec la promulgation de la République de Labin ont été les premières batailles contre le fascisme en Europe. La grêve des mineurs a commencé sur la place de Vinež lorsque les mineurs se sont regroupés en signe de protestation contre les fascistes qui  avaient abusé à l'égard du syndicaliste minier  Giovanni Pipan. L'ensemble des mineurs a miné les entrées de l'exploitation et a organisé des forces armée. Le comité minier dont Mr Pipan et l'aide du noble Giovanni Tonnetti (le baron rouge) ont permis de résoudre les désordres politiques et sociaux. Les mineurs ont repris leur travail sans leur direction et au bout de quelques jours ils ont enfermé leur directeur dans la mine. La direction a tout de suite entamé un dialogue pour libérer l'otage mais n'arrivant à rien, ils ont demandé l'intervention des services armés de terre et de mer.  Les mineurs étaient mal armés et ont donc abandonné leur action. 40 mineurs ont été arrêtés et jugés. Le procès leur a permis de retrouver leur liberté. Cet épisode de la vie minière est retracé à Podlabin qui est un hameau construit pour les besoins des mineurs où son centre nommé Pijacal détenait le complexe protégé du patrimoine industriel et culturel. Là se trouve „šoht“ qui est l'entrée principale aux mines profondes ( 150 mètres),  „Lamparna“ et la nouvelle bibliothèque de la ville futuriste. La monumentale salle de marbre du bâtiment directionnel des mines istriennes de Raša où les salaires des ouvriers étaient versées et où les grêves étaient tenues, a été convertie en un lieu de culte minier contomporain.

Bibliothèque de la ville de Labin
Rudarska 1/A, Labin

T +385 52 852 257

gradska.knjiznica.labin@pu.t-com.hr
www.gk-labin.hr

Jours ouvrables
Du lundi au venderdi  de 8 H à 19 H
Samedi de 8 H à 13 H

Raša

L'histoire minière est inconcevable sans la visite de Raša. Il s'agit de la ville étant la plus jeune de l'Istrie, elle est éloignée seulement de 5 kms de Labin. Raša (Arsia) porte le même nom que la rivière et son histoire commence au milieu des années 1930.  Sous la commande personnelle de Mussolini, la ville s'érige dans le creux du ruisseau Krapan pour subvenir aux besoins de logements des mineurs. Le projet architectural émanant     du Studio Pulitzer de Trieste a été établi pour satisfaire aux demandes urgentes et le chantier de construction a été prévu dans les plus courts délais, seulement 547 jours. La ville de Raša a été inaugurée solennellemnt le 4 Novembre 1937. Les maisons sont chauffées par le service public de la ville, l'école et le jardin d'enfants sont bâtis ainsi que  l'hôtel. Les deux rues principales et parallèles se rejoignent sur la place principale de Raša où se trouve l'église Sainte Barbara protectrice des mineurs. L'église a la forme d'un vagonet renversé et son clocher rappelle la lampe traditionnelle des mineurs et les couloires  ressemblent aux galeries minières. Dans le clocher de l'église vous pourrez visiter le musée consacré aux mineurs.

Les goûts de la mer et de la forêt

En n'importe quelles saisons vous pouvez visiter la vieille ville de Labin, bienvenue vous diront les odeurs des pizzas et des pâtes locales cuisinées avec les fruits des forêts de Labin, des jardins et la mer adriatique. Avec la vue sur „Torjon“ (la tour) et les portes  Sanfior, la pizza forestière vous séduira avec les truffes noires,  vous aurez le choix aussi avec la pizza de la mer où vous trouverez tous les trésors de l'adriatique ou bien encore avec la pizza végétale et de la montagne qui vous permettront de déguster les légumes du terroir ainsi que le jambon istrien et saucisson.  Goûtez aussi les gnocchi, „fuži et  pljukanci“ qui sont des pâtes faites maison, et „pasutice“  avec la morue.

Pizzeria Napoli
Titov trg 7, Labin

T +385 (0)52 852 261

info@pizzeria-napoli.hr
www.pizzeria-napoli.hr